Filters
Close

Tout sur le café - Conseils

Quelques petits conseils de plus...

Soyez patients si vous venez d’acquérir une nouvelle cafetière... Si le café n'est pas toujours fameux les premières fois, ce n’est pas sa qualité qui est en cause. Plusieurs essais sont nécessaires pour trouver la «bonne» quantité de café qui convient le mieux à votre goût. Si vous recevez des connaisseurs intransigeants, ne réchauffez pas le café, car «Café bouillu, café foutu». Faute de savoir y lire l’avenir, utilisez le marc de café pour vos plantes, elles en retrouveront santé et plaisir de vivre. Et pour terminer avec un sourire, ce clin d’œil de l’auteur français Alphonse Allais :

 

«Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas.»

Laboratoire Pérou 

Café Moulu

À l’inverse du café en grains, il nous fait économiser bien du temps. Les personnes pressées l’apprécieront et, malgré ce qu’en pensent les puristes, s’il est de bonne qualité et bien préparé, il demeure un excellent compromis entre café en grains et café soluble.

Café Soluble

Nous sommes amateurs de café et nous dirons simplement qu’il faut être en état d’extrême urgence pour ne pas prendre quelques instants afin de déguster un «vrai» café.

L'empaquetage et Conservation

En réalité, ce sont les méthodes de conservation qui sont importantes. Dès que l’emballage, quel qu’il soit, est ouvert, il est fortement recommandé de le transvaser dans un récipient qui ferme hermétiquement. Car le café, très sensible à l’humidité, perd très vite son arôme s’il est mal conservé. Ce conseil vise particulièrement les consommateurs non réguliers de café. Il est également possible de congeler le café afin qu’il conserve son arôme. Il suffit de le mettre au congélateur dans sa boîte d’origine ou dans un contenant étanche.

La machine Espresso

Inventée par les Italiens vers le XIXe siècle, il est incontestable qu’avec elle, le café, même de qualité moyenne, bu «court» ou «allongé», donne le meilleur de lui-même. Réelle petite merveille technologique, elle donne une infusion sans une seule substance superflue. Pourtant, comme pour beaucoup de réalisations exceptionnelles, les méthodes d’utilisation sont parfois complexes. À cause de la très forte pression de l’eau, il est fortement conseillé de moudre son café très finement.N'oubliez jamais qu’un café destiné à une machine espresso, une fois moulu, s’oxyde en l’espace de 12 heures. Si vous en avez trop moulu, videz la machine et conservez le surplus au congélateur. Vous pourrez vous en servir plus tard en évitant ainsi de voir apparaître l'amertume.

Cafetière filtre ou «goutte à goutte»

Certainement la cafetière la plus courante en Amérique du Nord, elle est aussi la plus simple à utiliser. Elle permet de préparer de deux à douze tasses à la fois, selon les modèles. Le café filtre est produit par l’infusion de ce dernier dans une eau frémissante. Le café moulu fin/moyen est déposé dans un filtre conique ou plat, de préférence en papier, qui laissera s’égoutter graduellement le café. Nous recommandons vivement de ne pas laisser le café trop longtemps dans la cafetière après sa préparation car il perdra la plupart de ses arômes.

Cafetière à piston

Variante de la cafetière filtre et constituée d’un vase de verre muni d’un piston, il suffit de déposer du café moulu assez gros dans le récipient (une mesure par tasse). On y verse de l’eau bouillante et l’on pose au-dessus le filtre métallique. Après quelques minutes d’infusion, on enfonce doucement le filtre qui sépare le marc de l’eau et l’on obtient un succulent café.

Cafetière turque ou orientale

Méthode ancestrale pour apprêter le café turc ou grec, cette cafetière, que l’on peut trouver dans les épiceries orientales, donne un café très corsé, la plupart du temps servi dans de très petites tasses. Les connaisseurs le dégustent à petites gorgées et ne terminent jamais leur tasse de façon à ne pas avaler le marc qui est très épais. La préparation est assez simple pour autant que l’on utilise le bon type de mouture. Il suffit de déposer deux cuillerées à soupe de café moulu très fin, deux cuillerées à soupe de sucre, ainsi que deux graines de cardamome (petites graines à la saveur poivrée) et deux tasses d’eau froide au fond de la cafetière. On porte alors l’ensemble à ébullition et on laisse le tout reposer quelques minutes. On refait la même opération à deux reprises. Au moment de le déguster, il faut ajouter quelques gouttes d’eau froide.